La vie en slow

04 août 2017

Petit relâchement.

Après m'être lancée frénétiquement dans la création de produits maison pendant deux mois, et les avoir essayé pendant un laps de temps plus ou moins court, je constate que tout n'a pas été une réussite.

 

Soit les produits étaient nickels... pendant trois jours avant de tourner avec la chaleur (liquide vaisselle, produit gel pour le wc..), soit leur efficacité au long cours en utilisation classique n'arrive pas à me convaincre (la lessive maison sur les tissus blancs) soit ils sont franchement pas mal, mais je suis faible et j'ai craqué pour revenir à du cra-cra industriel.

 

Bref, petit bilan :

 

* Ce qui a été essayé ET adopté :

 

- Le gel pour les mains (la recette est dans l'un des articles) : il tient sur la durée, coûte très peu cher, et est prêt rapidement. On peut en faire à l'avance. Il plaît aussi aux réfractaires. Il est en passe d'être définitivement adopté.

- Le même gel en gel douche : il aurait pu être adopté, mais.. il ne mousse définitivement pas assez pour cet usage là à mes yeux. Mais ça va, on est passés aux pains de savons à la place, on n'est pas revenus pour autant aux gels douche du commerce.

- La poudre de lave-vaisselle : une fois sur deux, jusque là, tout est nickel. La recette est plus bas aussi.

- La lessive, avec un bémol : pas pour le blanc, et pas en dessous de 60 °. Donc en gros, je la réserve pour les jeans, les pantalons, les essuies, le linge de lit, de maison etc. A 30° ça ne lave pas suffisament, les odeurs persistent, et surtout, les couleurs sont ternies après +- 1 mois d'usage. Ces problèmes ne se posent pas à 60°

- Le déo, mais pas tout le temps. Il est irritant sur des aisselles fraichement épilées.

- Le dentifrice en poudre : mais seulement une fois par jour, rapport au bicarbonate. Le reste du temps, c'est un dentifrice classique, donc.

 

* Ce qui a été abandonné :

 

* Le liquide vaisselle : au bout de 3 jours, il sentait le rat crevé. Ca m'a dégoûté. Je cherche une autre solution.

* Le gel wc : au bout de 3 semaines, les toilettes commençaient déjà à ternir.. J'ai un peu honte, mais j'ai repris du gel classique. Et de l'eau de javel.. Je ne suis pas contre d'autres solutions.

* Le vinaigre dans les toilettes, et comme nettoyant de surface dans la cuisine. Pas assez clean à mon goût.

 

 

 

La plus grosse réduction de déchets jusque là s'observe plutôt dans le passage du jetable au lavable : abandon complet de tout jetable (sauf le pq, faut pas pousser).

Et au passage, je suis devenue dingue de couture, j'apprends petit à petit, et je convertis autour de moi au lavable :) (même si je ne compte pas produire que du zéro déchet, la lubie m'est tombée dessus..)

Ca a été très simple, aucun regrets, et près de 10 € d'économies par semaine (entre les lingettes bébé, les lingettes nettoyantes, l'essuie tout, les cotons démaquillants etc..)

 

 

 

Difficile de savoir si on pourra encore progresser à ce niveau.

Notre confort tique un peu..

Posté par mavieenslow à 20:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


01 août 2017

La panière & ses débarbouillettes.

Dans quelques semaines (8, normalement, tu la sens, mon impatience ?) je serai marraine d'un petit garçon.

La bonne excuse pour me lancer dans une foule d'expérimentations couture.

Comme ça, ça fait de (presque) jolis cadeaux, et moi, je me fais la main petit à petit.

 

panier

 

Ici : la panière coton-éponge & ses douze débarbouillettes pour le visage (en 15*15 cm).

 

J'ai craqué pour l'imprimé panda (du coup, ma fille en a aussi, ainsi que des bavoirs & bandana qu'il faudra que je poste aussi) :)

 

Et comme ma soeur est plutôt réfractaire au lavable estampillé zéro déchet, je me suis dit que vendre le truc comme des "sortes de gants de toilette en plus joli" ça pouvait aider à faire un premier pas. Je me dis qu'un jour, elle manquera de lingettes du commerce et... une chose en entraînant une autre..

 

Posté par mavieenslow à 20:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juillet 2017

Les lingettes démaquillantes lavables, éponge et coton.

Je continue doucement sur ma lancée couture et réduction des déchets.

Après avoir commandé un lot de cotons démaquillants en éponge et en coton, je suis devenue fan, et j'ai totalement supprimé les cotons jetables. Seulement, je n'en avais que 14 en tout, ce qui fait peu pour mon usage quotidien et ma flemme à l'idée des lessives trop fréquentes.

J'en utilise deux le matin (démaquillage, puis eau de bleut) et deux le soir (démaquillage, et lotion hydratante).

Bref, je me suis lancée, armée de coupons de tissus mignons comme tout (deux carrés de 25*50) et d'un essuie en éponge.

lingettes1

 

Comme on le voit sur la photo, j'ai été au plus simple pour ces premiers essais (couture endroit sur endroit, arrondir les ongles, retourner, couture invisible à la main).

C'est suffisant, mais les finitions manquent peut être un peu de chic.

Pour les suivantes, je testerai donc le surfilage final soit au point zig zag (il faudrait déjà que j'arrive à le réussir correctement..) ou au point droit tout du long.

lingettes2

 

J'ai pour projet d'offrir mes sets de débutante autour de moi, histoire de convertir en douceur mon entourage.

 

(et plus tard, avec de bons cours, peut-être qui sait... ?)

Posté par mavieenslow à 13:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

06 juillet 2017

Premières tomates cerises du jardin.

tomates

 

Après les premières fraises, voilà enfin les premières tomates cerises qui mûrissent peu à peu.. :)

 

 

Ma fille étant ultra fan des fraises des bois, et n'ayant que quelques plants, je pense en ajouter une dizaine en couvre-sol le long de ma haie de bambous. Le temps que celle-ci s'étoffe, ma puce pourra continuer son festin :)

Posté par mavieenslow à 13:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

30 juin 2017

La petite jupette élastiquée.

J'ai souvent des lubies, des marottes, et celle du moment, comme je l'ai déjà dit, c'est la couture.

Je me suis mis en tête d'apprendre seule (en attendant d'avoir le temps et les finances pour prendre des cours, ce qui me permet aussi de tester ma motivation sur le moyen terme) et du coup, je progresse à tous petits pas, grâce aux tutos disponibles sur youtube, aux gentilles blogueuses qui expliquent des pas à pas et rendent ça enfantin et en faisant énormément d'erreurs.

Voici la première petite jupette à élastique dont je suis satisfaite.

N'ayant pas encore de fer à repasser (je l'achète ce mois-ci ^^) les coutures ne sont pas encore nickels. La jupe est à peu près droite, elle a la même taille partout, et ma fille l'adore.

Elle a un côté vintage, fifties/sixties de petite fille sage qui me fait totalement craquer.

 

Plus que perfectible (coutures avec quelques ratés, et fils qui dépassent de ci de là) j'en suis néanmoins bien contente.

 

jupe1(oui, vous allez voir ma fille souvent, mais toujours de dos ! Elle est super craquante, faut pas croire, mais c'est le compromis que je juge le plus acceptable pour un blog public)

 

La prochaine jupe, je la ferai un chouïa plus courte !

 

jupe2

Posté par mavieenslow à 12:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


23 juin 2017

Les cotons de change lavables pour bébé.

J'utilisais énormément de cotons jetables pour ma fille : à chaque change, j'en utilisais 4 ou 5, plus parfois.

Ca avait un coût financier, et un coût écologique assez important.

Jusque là, j'étais freinée par le prix de l'alternative lavable. J'avais donc simplement commandé un petit lot de10, qui m'a convaincue. Sauf que dix cotons, c'est très juste si on n'a pas envie de faire des lessives tous les matins.. Sachant qu'un lavable mesure +- 10*10 cm, j'en utilse un ou deux par change (c'est nettement plus absorbant et efficace !)

Armée de ma machine à coudre et de ma radinerie, je m'y suis donc mise hier après-midi. J'ai utilisé mes chutes de tissu, et j'en ai fait 15 de plus. A priori, avec 25, et une fille qui fait majoritairement pipi sur le pot, on est parées pour la semaine. Sinon, je complèterai.

 

carrés1

 

Le matériel :

* Des carrés de cotons à motifs (pour le côté déco !) de 12*12 (pour pas s'emmerder avec trop de précision dans les découpes et coutures, et obtenir un 10*10 de rendu final) (sinon, on peut aussi faire des coeurs, ou des étoiles, ou des têtes de chats, mais bon je débute hein ^^)

* Et le même nombre de carrés de polaire, ou éponge, ou minky. Ici, j'ai pris de la simple polaire noire toute douce. Ma fille l'adore, elle passe son temps à se passé les carrés sur le visage.

* Du fil assorti

* Une machine à coudre

* Des ciseaux

* Une règle

 

Le budget :

Autant dire rien, j'ai utilisé les chutes qui me restaient d'un plaid réalisé dans les mêmes tissus. Pour mes coupons (qui m'ont donc permis de faire un plaid, un doudou, 15 carrés de change, et il me reste encore de quoi en faire une vingtaine je pense) j'en ai eu pour 9 € en tout. 

En prime, j'utilise les petits morceaux coupés pendant la couture pour rembourrer des coussins.

 

La procédure :

On épingle ensemble les carrés endroit sur endroit. On coud les 4 côtés d'une traite, en laissant 2 cm d'ouverture, pour retourner le tout. On coupe en biais les angles. On élimine le surplus de tissu éventuel. On retourne. On fait bien sortir les coins. On ferme au point invisible (je le fais à la main).

Eventuellement, on peut refaire une couture visible sur l'endroit, mais j'en vois pas l'utilité.

 

 

carrés2

 

 

L'entretien :

Je lis partout qu'on préconise un lavage à 30°.

Pour ma part, je lave à 40°, et de temps en temps à 60° ou 90° (cotons de démaquillage et de change, même combat) histoire de purifier le tout et ça tient bon !

En attendant la machine, je les entrepose dans une petite poubelle sur la table à langer. Quand j'y pense j'y laisse un tout petit fond d'eau avec trois gouttes d'huile essentielle de tea tree, mais franchement, même quand on oublie, ça ne sent strictement rien. Le liniment que j'utilise contient un peu d'HE de lavandin, et ça sent juste.. le lavandin.

(après, je ne les utilise que pour le pipi !)

 

 

Voilààààà.

 

Posté par mavieenslow à 12:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 juin 2017

Les serviettes de table lavables pour petit bout :)

Lancée dans la couture il y a très très peu de temps, je m'en tiens à des projets simplissimes ayant pour but, pour le moment, d'apprendre à coudre droit. Tant qu'à faire, je n'avais pas envie de gaspiller des morceaux de tissus pour mes essais, donc j'ai tenté de rentabiliser le truc en créant des serviettes de tables mignonnes pour ma fille.

Une façon de plus de se passer de jetable !

Ici, j'ai utilisé du coton pour une face (plutôt décorative, même si ça fait aussi le job) et une seconde face en tissu nid d'abeille.

 

serviettes

 

Jusque là, je lui en ai fait six (dont une tellement ratée qu'elle fait peur à voir ^^) et je progresse de serviette en serviette. Je pense en faire une bonne dizaine pour avoir de quoi tourner sur une semaine.

Ma fille les a adoptées, et elles lui servent aussi bien à se frotter la bouche, à essuyer le nez ou les larmes et à traîner partout.

 

Ici, j'ai essayé de faire des carrés de 22 * 22, il s'avère qu'une fois cousus, ils font plutôt 18 * 18 mais c'est déjà pas si mal ^^

 

Si quelqu'un d'aussi débutant que moi passe par là, c'est ultra simple : on coupe deux morceaux de tissus, on les assemble avec des épingles envers sur envers, on coud les 4 côtés en prenant garde de laisser une ouverture de +- 3 cm sur un des côtés, on retourne, on ferme au point invisible, et c'est fait !

Posté par mavieenslow à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

15 juin 2017

Bye bye les galets de lave-vaiselle ! (à mi-temps, du moins)

On salit beaucoup de vaisselle, à la maison. On a du mal à respecter le "un jour/un verre" et on a un enfant de deux ans qui euh, est un enfant de deux ans (= génère pas mal de vaisselle, rien qu'en biberons, gourdes et couverts journaliers, sans compter la désinfection de quelques jouets de temps à autres)

Nous sommes trois (sauf si on compte nos deux matous, qui remarque, eux aussi, salissent de la vaisselle !), nous avons un petit lave-vaisselle.

Résultat, il tourne une à deux fois par 24 heures. Donc, un à deux galets de lave-vaisselle par jour. Autant d'emballages plastiques, et de cartons, et un prix plutôt conséquent pour un très bon résultat (c'est cra-cra comme produit, mais ça fonctionne).

J'étais sur la réserve pour ce changement (et je le suis encore un peu) parce que j'ai de mauvais souvenirs d'une location où le lave-vaisselle lavait tellement mal (quel que soit les produits utilisés) qu'on pouvait JETER la vaisselle tous les six mois, tant elle s'abîmait de façon irrécupérable (non, aucun produit chimique ou naturel ne pouvait récupérer les dégâts).

Vivant en plus dans une région où l'eau est très calcaire, j'avais un peu peur de quitter une recette qui marche (bon lave-vaisselle, tablettes du commerce + liquide de rinçage + nettoyant spécial lave-vaisselle tous les mois etc).

D'où le compromis : essayer la recette de la Famille presque zéro déchets, à mi-temps (une fois sur deux, quoi) histoire de s'habituer, et de s'assurer que mes jolis verres ne vont pas se voiler (se couvrir d'une épaisse couche de calcaire, ouais), à laquelle j'ajoute du vinaigre en liquide de rinçage et quelques gouttes d'huile essentielle (pour désinfecter, et le plaisir de l'odeur).

 

Recette ici :

Finis les tablettes enveloppées de plastoc qui - Famille Zero Dechet

Bon ben...je viens de découvrir votre site un peu par hasard je dois bien le dire et je suis enthousiaste à l'idée de commencer cette expérience " presque zero dechet ". J'achète déjà local en majorité et je me suis tournée depuis peu vers la cosmeto bio mais votre blog m'encourage à pousser plus loin.

http://www.famillezerodechet.com



Verdict au bout d'une semaine :

 

Côté préparation, on fait difficilement plus simple et rapide. Un contenant (hermétique, sinon ça se solidifie et c'est moins pratique à faire entrer dans le petit compartiment), une cuillère, et les produits de base, on prélève, on dépose, on mélange, et tadam, c'est prêt. Ca prend donc... 30 secondes, montre en main.

Le prix aussi est intéressant (aucun produit de base n'est cher, on en utilise peu, et ils servent tous à d'autres usages en plus).

 

Côté usage, c'est aussi très simple : on dépose une cuillère à soupe dans le petit compartiement du lave-vaisselle, on ajoute ou non (moi je le fais) du vinaigre dans le compartiment dédié au liquide de rinçaige, et on lance la machine, sur le cycle habituel. J'ajoute de l'huile essentiel (je m'imagine que ça désinfecte, et ça embaume la cuisine)

 

Côté résultat : la vaisselle est propre. Pas d'odeur (si ce n'est l'odeur de l'HE) , pas de résidu graisseux, je ne peux pas dire qu'il reste quoi que ce soit.

Petit bémol : les verres et les biberons sont légèrement opacifiés. C'est très léger, mais c'est dès le premier lavage.

 

D'où la décision, en attendant de trouver mieux au naturel, d'alterner : un lavage ZD, un lavagle classique.

C'est mieux que rien !

 

Bref, on continue, un petit pas à la fois.

 

Posté par mavieenslow à 15:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 juin 2017

Quand ton enfant découvre le plaisir de la maîtrise de ses sphincters.

Une petite photo, parce que quand même, c'est difficile de ne pas craquer quand ta progéniture enfile ses chaussures, son chapeau, attrape ton sac de plage, ouvre la porte et dit "maman, Loulou part".

Et donc, se casse.

Sans un regard vers toi.

Ingrate, va.

princesse

 

Oui oui, c'est ça, allons à la playa ma fille ! (si seulement..)

 

Voili, voilou, parce que je suis une maman gaga (déjà, je dis pas mère, je dis maman, alors, forcément..) et que je l'ai déjà dit à toute personne de mon entourage proche possiblement intéressée par une telle prouesse : ma puce a découvert depuis 4-5 jours que c'était carrément trop cool d'utiliser un petit pot plutôt que faire pipi dans son lange !

Je déborde d'amour quand je vois la fierté inonder son visage une fois qu'elle terminé, et le sérieux avec lequel elle emmène son petit pot jusqu'aux toilettes pour le vider.

Bref, ma poulette devient une grande, une vraie de vraie.

2 ans et 1 mois.. pfiou.

J'ai l'impression que la combinaison du bon temps (et donc, du plaisir d'être nue plus souvent, ou très peu habillée), et de "faire toute seule" l'a bien aidée. Sans compter les petits livres plein de super héros lapins-chats qui vont sur leur propre pot.

 

(Et on est presque dans le thème du blog : plus de pipis dans le pot = moins de langes ! Notre fille participe comme elle le peut à l'effort de guerre.)

 

Posté par mavieenslow à 14:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 juin 2017

Passer du jetable au lavable pour... l'essuie-tout !

Nous avions tendance à utiliser beaucoup d'essuie-tout en papier : ils servaient de mouchoirs, de lingettes, frottaient nos tables, nos doigts, nos mains, le sol, les pattes des chats revenant de l'extérieur, les accidents de pipi de notre progéniture, et une foule de petites choses.

Autant dire qu'on en consommait beaucoup : plusieurs rouleaux par semaine.

Nous avons donc choisi une alternative sympa : l'essuie-tout lavable. (sur la photo, il y a aussi dix carrés de change pour ma fille, avec des petits chats, cety pas super craquant ? Et d'une douceur, grâce au "minky", j'en parlerai une autre fois.)

 

essuie tout

 

Alors ici, j'ai été attirée par les sirènes du joli et du futile : joli tissu (qui s'accordent à notre déco, hinhin), pressions permettant de le rouler comme ceux en papier, etc.. De simples carrés d'éponge pourraient très bien faire le job. Sauf que voilà, ceux-ci sont tellement jolis que tout le monde les remarque et se dit que... c'est juste un petit geste de plus, et qu'il est facile à mettre en place ! 

Ici, on a donc débuté avec un rouleau de douze "feuilles", en pensant que ce ne serait pas suffisant.

Pour une semaine sans lessive, c'est clair que c'est un peu juste (nous sommes trois, dont un bébé qui (se) salit pas mal).

Mais en fait, deux rouleaux (trois si on reçoit, ou autres) feraient plus que l'affaire.

Une fois que j'aurai fait mes armes à la machine à coudre, je compléterai donc ma collection.

J'ai remarqué qu'on a tendance à faire + attention, une fois qu'on passe au rouleau lavable (la flemme à l'idée d'avoir à faire plus de machines, j'imagine) et qu'en plus, avec son côté éponge (et foncé, aussi) il est nettement plus absorbant que le plus absorbant des produits lavables.

 

Et petit plus : posé côté face vers le ciel, il fait de jolies serviettes de table réutilisables qui ne demandent même pas à être repassées pour être chic.

 

Ceux-ci passent en machine jusqu'à 60° : nickel pour mon côté flippé des températures basses pour les trucs vraiment "sales".

 

Bref, un petit geste de rien, auquel on s'habitue en un claquement de doigts. Et une belle réduction au niveau des déchets !

Posté par mavieenslow à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]